cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

LE MIRACLE DU SAINT INCONNU

Alaa Eddine Aljem  

Au beau milieu du désert, Amine court. Sa fortune à la main, la police aux trousses, il enterre son butin dans une tombe bricolée à la va-vite. Lorsqu’il revient dix ans plus tard, l’aride colline est devenue un lieu de culte où les pèlerins se pressent pour adorer celui qui y serait enterré : le Saint Inconnu.
Lu 20 janvier 11h00
Me 22 janvier 20h45
 mémo  Je 23 janvier 20h45
 mémo  Ve 24 janvier 20h45
 mémo  Sa 25 janvier 20h45
 mémo  Di 26 janvier 20h45
 mémo  Lu 27 janvier 20h45
 mémo  Ma 28 janvier 20h45
fiction / dès 16 ans
1h40 / Maroc / 2019

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–
 

LE MIRACLE DU SAINT INCONNU

Alaa Eddine Aljem  

âge légal et conseillé 16 ans
À sa sortie de prison, le malfrat Amine voit la planque de son butin dissimulée par un monument. Le coin désertique est maintenant occupé par un village qui attend les touristes et les pèlerins. Habité par des personnages à la vie surréaliste et proches du burlesque, qui ne sont toutefois pas exempts d’une profonde humanité. Même Amine finit par laisser entrevoir des sentiments. On ne s’étonne pas, alors, de l’apparition de deux personnages tragiques – Brahim et son fils. Le père persiste à cultiver une terre aride sous un soleil de plomb, persuadé que la pluie reviendra, et son fils désespère de le voir s'accrocher à cette terre ingrate.

Alaa Eddine Aljem manie la dérision, dynamitant, au sens propre comme au figuré, les croyances d’une époque tourmentée. Métaphore pertinente de notre temps, que ce mausolée construit sur de l’argent, lui-même produit d’un vol. Si l'on rit beaucoup, on est aussi touché par le destin de ces personnages. Ici, comme chez Kaurimäski, l’absurde et le burlesque sont au service de l’émotion et de la réflexion. Un vrai feel good movie.
LMDSI1.jpgLMDSI2.jpgLMDSI3.jpgLMDSI4.jpg

Bande-annonce