scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

A 4 MAINS

AUTOUR DU SACRE
par Amandine Savary et Coraline Cuenot  

Avec la présence sur le plateau du SACRE de deux magnifiques pianistes, il nous fallait prévoir un moment réservé exclusivement à nos oreilles. Elles nous font le grand plaisir de préparer pour l'occasion un répertoire qui fait écho aux musiques du spectacle.
Di 21 mai 2017 11h00
concert brunch /
env. 45min

Temple Allemand

Plein tarif 15.– / Toutes réductions 10.–

en complément

Le concert est suivi d'un brunch au Café ABC !
réservations: 032 967 90 43

Amandine Savary
Coraline Cuenot

en lien avec cet événement

Aucun résultat trouvé.

A 4 MAINS

AUTOUR DU SACRE
par Amandine Savary et Coraline Cuenot  

piano Amandine Savary, Coraline Cuenot
 
programme
Igor Stravinsky (1882-1971)  5 PIECES FACILES
Maurice Ravel (1875-1937) LA VALSE (1920)
Franz Schubert (1797-1828) FANTAISIE EN FA MINEUR D940

Composées en 1917 par Stravinsky, les 5 petites pièces auraient été pensées comme matériel pédagogique pour ses propres enfants. Il s'est inspiré de différents styles représentants diverses régions et univers musicaux: hommage à Eric Satie; balade au coeur de l'Espagne; plongée dans les sons et les rythmes de la Russie; puis dans ceux de l'Italie, Naples plus précisément. Pour la cinquième pièce, Stravinsky semble s'être inspiré du monde burlesque du french cancan.
 
Suite à une demande de Serge Diagilev, Ravel songe à composer un ballet sur le thème de la valse en hommage au compositeur Johann Strauss. Sa vision du projet est alors modifiée par la première guerre mondiale. La destruction et l'anéantissement de la civilisation poussent le musicien à passer de l'idée d'une valse viennoise classique, noble et vertueuse, à une valse menaçante, "un tourbillon fantastique et fatal", miroir d'un monde décadent et barbare.
 
Dans la FANTAISIE EN FA MINEUR de Schubert, on suit l'errance d'un homme solitaire, en proie à de nobreux doutes et désillusions. On chemine d'abord à ses côtés sur une route à la mélancolie profonde, parfois illuminée par de petites touches d'espoir vite dissipées. La FANTAISIE traverse aussi des passages tendus et révoltés, où l'on se rend compte du désespoir de Schubert face à la maladie et à la mort. Une violence vive qui nous amène ensuite à un moment de répit dans un univers proche de celui d'une boîte à musique, comme si nous entrions dans le monde enfantin du musicien, peuplé de rêves et d'espoirs qui s'envoleront par la suite dans le néant. Délicatement, nous retrouvons alors la mélancolie du début et entrons dans la folie d'une fugue endiablée pour finir dans les abîmes.

Respiration, jeu, doigté, inspiration et musicalité se confondent pour faire de deux pianistes une seule personnalité. Amandine Savary et Coraline Cuenot se rencontrent lors du festival Racinotes. Immédiatement, elles décident de créer un duo de piano à 4 mains qui les emmène sur les sentiers du SACRE DU PRINTEMPS, de la FANTAISIE de Schubert ou encore MA MÈRE L’OYE de Ravel. Après quelques concerts dans ce répertoire, elles se lancent à présent dans un nouveau projet autour du thème Orient-Occident.
ASCCGuillemetteColomb1.jpegASCCGuillemetteColomb2.jpegASCCGuillemetteColomb3.jpeg