cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

HARMONIUM

de Kôji Fukada  

Un film très épuré et à l'émotion retenue, HARMONIUM de Kôji Fukada est un drame psychologique qui s'en prend aux clichés de la famille idéale. Il a reçu le prix du Jury dans la section Un Certain Regard au dernier festival de Cannes.
 mémo  Je 23 février 20h45
 mémo  Ve 24 février 20h45
 mémo  Sa 25 février 20h45
 mémo  Di 26 février 20h45
 mémo  Lu 27 février 20h45
 mémo  Ma 28 février 20h45
fiction / dès 16 ans
1h58 / Japon / 2016

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–
 

en complément


Ce qu'ils en disent...
Revue de presse non-exhaustive
pdf

HARMONIUM

de Kôji Fukada  

avec Tadanobu Asano, Marko Tsutsui, Kani Furutachi
Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio, Yasaka, se présente à son atelier, après une décennie en prison. À la surprise d'Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, Yasaka s’immisce dans la vie familiale, apprend l'harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d'Akié.

HARMONIUM s'introduit dans le quotidien de Toshio et Akie, une vie familiale renfermée et étouffée dans les non-dits. Très maîtrisé et évitant tout pathos, le film flirte subtilement avec le thriller psychologique tout en s'attaquant au modèle de la famille parfaite, largement véhiculée au Japon:
Le cinéma japonais idéalise souvent le lien familial, mais en diffusant ainsi l’image d’une « famille idéale » démodée et stéréotypée, on renie les divers types de familles qui existent réellement. Je tiens à décrire une famille déjà effondrée parce que considérer l’effondrement d’une famille comme une tragédie c’est idéaliser ce qu’elle aurait pu être. Kôji Fukada
Harmonium4.jpgHarmonium1.jpgHarmonium2.jpgHarmonium3.jpgHarmonium5.jpgHarmonium6.jpg