cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

CHRIS MARKER ET LE GROUPE MEDVEDKINE

collectif  

La naissance du groupe Medvedkine sous l'impulsion du cinéaste Chris Marker. Un programme pour découvrir les réflexions et les enjeux de 1968 et des luttes ouvrières dans le cinéma!
Ma 29 mai 2018 20h30
MAI 68 / dès 14 ans
1h37 / France / 1968-1969

Cinéma ABC

Entrée libre - chapeau

en complément

De multiples événements autour de mai 68 ont lieu dans 13 institutions culturelles du Canton de Neuchâtel... programme à découvrir sur le lien ci-dessous!

50 ans du mouvement 68

en lien avec cet événement

Aucun résultat trouvé.

CHRIS MARKER ET LE GROUPE MEDVEDKINE

collectif  

A la fin des années 60, plusieurs réalisateurs engagés s'interrogent sur les limites du cinéma, considéré de manière générale comme bourgeois et impérialiste, et veulent révolutionner le 7e art : d'une part en donnant la parole à celles et ceux qui n'apparaissent jamais à l'écran, mais aussi en remettant fondamentalement en question la manière même de faire des films, la manière d'impliquer le spectateur et de l'amener à penser ce qu'il voit.
Parmi eux, Chris Marker a réuni un collectif de cinéastes : SLON, Service de Lancement des Oeuvres Nouvelles. Le premier film, À BIENTÔT J'ESPERE, est tourné en 1967 à Besançon lors de la grève des ouvriers de l'usine Rhodiaceta. En 1968, le film est présenté aux ouvriers qui se montrent très critiques (enregistrement LA CHARNIERE). Les cinéastes sont alors convaincus qu'un véritable cinéma militant ne peut être réalisé que par les ouvriers eux-mêmes. Ils décident de les former et créent avec eux le groupe Medvedkine. Le premier film du groupe s'intitule CLASSE DE LUTTE et retrouve les protagonistes d'À BIENTÔT J'ESPERE. 
Abientot3.jpgAbientot5.jpgClasseLutte1.jpgClasseLutte2.jpgClasseLutte5.jpg