scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

SAMUEL BLASER QUARTET FEAT. OLIVER LAKE

EARLY IN THE MORNIN’
un projet de Samuel Blaser  

Samuel Blaser rend un fascinant hommage au blues et réinvente la musique de Leadbelly, Sam Collins, et bien d’autres… Pour la première fois à La Chaux-de-Fonds avec son exceptionnel quartette et un invité de marque, le saxophoniste états-unien Oliver Lake
 mémo  Me 31 octobre 20h30
jazz /
env 1h30

Temple Allemand

Plein tarif 25.– / Réduit 15.– / Membres 10.–

en complément


Samuel Blaser

SAMUEL BLASER QUARTET FEAT. OLIVER LAKE

EARLY IN THE MORNIN’
un projet de Samuel Blaser  

trombone Samuel Blaser
claviers Russ Lossing
contrebasse Masa Kamaguchi
batterie Gerry Hemingway
saxophone alto Oliver Lake
compositions Samuel Blaser, Sam Collins (1887 – 1949)
 
concert enregistré par Espace 2

Le blues est encore et toujours une source d’inspiration pour Samuel Blaser. Touché par l’expressivité de ce style, il hisse toutes les voiles du jazz d’hier et d’aujourd’hui pour faire fructifier cet héritage, dans une vision contemporaine. EARLY IN THE MORNIN’, présenté en tournée européenne,  vise à célébrer l’universalité du blues et s’impose comme un album unique, entre jazz et musique actuelle.
Samuel Blaser y réinterprète des mélodies qui sont à l’origine du blues, issues des work songs, de la musique country ou folklorique anglaise et irlandaise.  Pour mieux comprendre sa démarche, il importe de citer quelques valeureux francs-tireurs comme Jimmy Giuffre et Charles Mingus. Mais, ce n’est pas un hasard si l’on trouve aussi parmi ses inspirations quelques belles figures indépendantes de la composition au vingtième siècle, telles que Ligeti et Kurtag.
Samuel Blaser a été consacré à plusieurs reprises par le New York City Jazz Record, Downbeat ou Jazz Magazine parmi les trombonistes et compositeurs qui comptent aujourd'hui. Interprète sensible à la qualité de simples lignes mélodiques, il cherche à élargir le champ musical de son instrument tout en conservant la touche personnelle de sa tonalité

« En son temps, Béla Bartok partait de ses propres collectages de tradition orale pour construire parallèlement une œuvre d’autant plus personnelle. Samuel Blaser vise aujourd’hui à célébrer l’universalité du blues, cette musique populaire que recueillait aussi, in situ, l’ethnomusicologue Alan Lomax, dont le tromboniste utilise plusieurs enregistrements. Ce n’est sans doute pas un hasard si l’on trouve parmi les inspirateurs de Blaser quelques belles figures indépendantes de la composition au vingtième siècle, tels Ligeti et Kurtág, dont les aventures sont issues en droite ligne de l’épopée bartokienne. »
Arnaud Merlin, France Musique

avec le soutien de Pro Helvetia - fondation suisse pour la culture, Ville de La Chaux-de-Fonds, Loterie Romande, Fondation culturelle BCN
SamuelBlaserJeanBaptisteMillot.jpgSamuelBlaserOliverLakeDR.jpgSamuelBlaserQuartetRemiAngeli.jpgOliverLakeDR.jpg