cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

THE HOUSE THAT JACK BUILT

de Lars Von Trier  

Serial Killer façon Lars Von Trier! Provocation et humour noir garantis pour ce nouvel opus qui fascine tout en nourrissant les controverses sur son auteur.
Je 6 décembre 20h30
Ve 7 décembre 20h30
Sa 8 décembre 20h30
Di 9 décembre 20h30
Lu 10 décembre 20h30
Ma 11 décembre 20h30
Me 12 décembre 18h00
 mémo  Je 13 décembre 18h00
 mémo  Di 16 décembre 18h00
 mémo  Lu 17 décembre 18h00
 mémo  Ma 18 décembre 18h00
 mémo  Ve 21 décembre 20h45
 mémo  Di 23 décembre 15h00
 mémo  Je 27 décembre 20h45
 mémo  Lu 31 décembre 15h00
fiction / dès 18 ans
2h35 / Danemark / 2018

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–

en complément


Ce qu'ils en disent...
Revue de presse non-exhaustive
pdf

THE HOUSE THAT JACK BUILT

de Lars Von Trier  

avec Matt Dilon, Bruno Ganz, Uma Thurman
âge légal et conseillé 18 ans

États-Unis, années 70. Nous suivons le très brillant Jack à travers cinq incidents et découvrons les meurtres qui vont marquer son parcours de tueur en série. L'histoire est racontée du point de vue de Jack, lequel considère chaque meurtre comme une œuvre d'art en soi. Alors que l'ultime et inévitable intervention de la police ne cesse de se rapprocher, il décide - contrairement à toute logique - de prendre de plus en plus de risques. Au fil du récit, nous découvrons les descriptions de Jack sur sa situation personnelle, ses problèmes et ses pensées à travers sa conversation avec un inconnu, Verge. Un mélange grotesque de sophismes, d’apitoiement presque enfantin sur soi et d'explications détaillées sur les manœuvres dangereuses et difficiles de Jack.
Lars Von Trier est de retour ! Fasciné par les personnages qui naviguent entre génie et folie, il réalise un film troublant, qualifié par certains critiques d' « autoportrait en tueur en série ». Provocateur de renom, il a à nouveau fait couler beaucoup d'encre à sa sortie au Festival de Cannes, divisant une fois de plus ses fans et ses détracteurs.
 
[...]Plus nous sommes effrayés, plus nous arrivons à des fins hollywoodiennes. Premièrement, ce n'est pas honnête. Et ensuite, ce n'est pas sain. Ça ne sert à rien de provoquer pour que tout redevienne ok à la fin !
[...]
La censure fait plus de mal à la démocratie que les terroristes. La censure et le politiquement correct nuisent énormément à la démocratie.[...]
Interview de Lars Von Trier par Joachim Lepastier, Cahier du cinéma n°748, octobre 2018
 
TheHouse1.jpgTheHouse4.jpgTheHouse6.jpg

Bande-Annonce The House