scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

ORGIE

de Pier Paolo Pasolini  

À travers l'évocation et l'analyse d'une relation sado-masochiste violente, ORGIE de Pier Paolo Pasolini interroge - par la situation et la réflexion de ses protagonistes - la liberté, les rapports de pouvoir et de soumission, l'hypocrisie, les contradictions et le devenir du capitalisme et quantité d'autres notions. Seule la grande poésie est capable de nous les faire entrevoir dans une totalité, dans ses retranchements à la fois intimes et politiques.
Ve 3 mai 2019 20h30
Sa 4 mai 2019 20h30
Di 5 mai 2019 19h00
théâtre de poésie / dès 16 ans
90min

Temple Allemand

Plein tarif 25.– / Réduit 15.– / Membres 10.–

en complément


Théâtre à tout prix

ORGIE

de Pier Paolo Pasolini  

texte Pier Paolo Pasolini traduction Danièle Sallenave
mise en scène Jean-Michel Potiron
jeu Eva Courgey, Mathieu Dion, Géraldine Dupla
musique live Lionel Jodry
lumière et direction technique Julien Barbazin
scénographie Pia de Compiègne
costumes Nadia Genez
vidéo Christophe Monterlos

production Théâtre à tout prix
avec le soutien de Théâtre de Morteau, Cité du Verbe de Missery, CCRD - Forum St-Georges de Delémont, Conservatoire Régional Chalon-sur-Saône, La Grange de Dorigny, la Friche Artistique de Besançon, Les 2Scènes, scène nationale de Besançon, La Maison Jacques Copeau de Pernand-Vergelesses - Beaune, Ma Scène Nationale de Montbéliard, Centre de culture ABC

Pier Paolo Pasolini est un des grands auteurs du XXème siècle. Son théâtre - tout son oeuvre - est sans aucune concession.
 
Les protagonistes d'ORGIE sont sado-masochistes, ils revendiquent le droit à une sexualité différente (minoritaire). Lorsque l’homme demande à la femme de renoncer à leur sexualité différente (par conformisme social), la femme désapprouve la décision de son mari et se tue. Auparavant, elle a tué leurs deux enfants. Resté seul, l’homme se venge sur une jeune fille qu’il recueille au hasard dans la rue. En se vengeant sur elle, il veut se venger du monde.

Complexe par le fond, ORGIE l’est également par la forme (Pasolini parle d’un «théâtre de poésie»). Lorsqu’il l’écrit, il ne délivre aucune aide pour la mettre en scène. Aucune didascalie, aucune indication scénique ne viennent à l’appui. Avec les interprètes, il s’agit de relever le défi. Austère, dépouillée, chorale, épique, contemporaine, la mise en scène sera directe, elle s’adressera à toutes et à tous.

« Le théâtre facile est objectivement bourgeois. Le théâtre difficile est pour les élites cultivées. Le théâtre très difficile est le seul théâtre démocratique. »
Pier Paolo Pasolini aux comédien·nes, pendant les répétitions d’ORGIE au Théâtre Municipal de Turin en 1968



Orgie1.jpgOrgie34SophieCousin.jpgOrgie50ChristopheMonterlos.jpgOrgie51ChristopheMonterlos.jpg