scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

ONIROMANCIER

UN LIVRE QUI S’ÉCOUTE OU UN DISQUE QUI SE LIT
de Dany Peterman, Dejan Gacond et Léon Jodry  

Un objet de poésie sonore issu d’un voyage onirique à la fois commun et individuel. Un double dialogue entre deux voix et deux guitares, tentant de retranscrire cet instant fragile au cours duquel notre esprit conscient rejoint notre inconscient… Et trois artistes dont l’ABC suit la trace avec beaucoup d'intérêt !
 mémo  Di 9 juin 14h00
écoute accompagnée de projections visuelles créées en direct / dès 10 ans
env 100min

Théâtre ABC

Plein tarif 15.– / toutes réductions 10.–

ONIROMANCIER

UN LIVRE QUI S’ÉCOUTE OU UN DISQUE QUI SE LIT
de Dany Peterman, Dejan Gacond et Léon Jodry  

conception, guitare et voix Dany Peterman
conception et voix Dejan Gacond
conception et guitare Léon Jodry

A la suite d’une vingtaine de performances improvisées mêlant les textes de Dejan et les expérimentations sonores de Léon, l’idée germa entre eux de travailler sur du plus long terme et de façon moins spontanée. Dès les prémisses de ce projet, une intuition se fit ressentir : cet objet devait occuper une forme à la frontière entre les sons et les mots, entre le livre et le disque. Un objet qui ne serait jamais «joué en concert» et dont l’aspect visuel serait aussi important que son contenu sonore et littéraire. L‘idée de collaborer avec Dany s‘est naturellement imposée. A côté de son univers visuel fascinant, il est un merveilleux poète et un guitariste autodidacte très convaincant.

Trois résidences (le « Glaucal » à Courfaivre, la « Luxor Factor » au Locle et enfin le studio « Zi Jin Chenu » à Colombier avec David Ashby) plus tard, le projet aboutit à un hybride, un objet qui ressemble à un livre qui s’écoute ou à un disque qui se lit. Sa présentation - sonore - s’accompagne d’une projection - visuelle.

« NOUS ENVISAGEONS LA DÉMESURE DES MONDES ENFOUIS. NOUS Y PLONGEONS, EN ÉTANT SÛRS DE SOIGNER NOS FOLIES. NOUS MANGEONS DU VIDE ET DEVENONS DÉMIURGES. NOS PAUPIÈRES TOMBENT AU PASSAGE DES MYTHES DU PASSÉ, QUI SUR NOUS ROULENT ET GRONDENT. NOS VIES SE ME?LENT AUX IDÉES ÉTERNELLES NOS CŒURS S’ÉCHANGENT SE DÉCHARGENT DU MONDE MATÉRIEL. »
- oniromancier -

 
 
OniromanicierDanyPetermann.jpgOniromanicierFBalmer.jpg

extrait mp3