scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

ERST DIE ARBEIT, DANN DAS VERGNÜGEN

exposition et performance sonore
de Victor Savanyu  

Le plasticien chaux-de-fonnier Victor Savanyu expose un travail photographique en noir et blanc, réalisé à Bern le temps d'un été. La série d'images est accompagnée d'une bande-son concrète, créée à l'occasion du vernissage.
 mémo  du 24 septembre au 6 octobre
photographies /
durée de la bande sonore: 9min

Théâtre ABC

Ouvert de 12h à 14h et de 17h à 20h,
du mercredi 25 septembre au dimanche 6 octobre, tous les jours sauf lundi
VERNISSAGE: mardi 24 septembre à 19h

en complément

 
à l’occasion du vernissage,
création de ICH BIN EIN BERNLINER, bande-son de l'exposition
composition et performance Victor Savanyu, Claude Eric Bel

Victor Savanyu

ERST DIE ARBEIT, DANN DAS VERGNÜGEN

exposition et performance sonore
de Victor Savanyu  

photographies Victor Savanyu
(tirages gélatino-argentiques sur papier baryté)

ERST DIE ARBEIT, DANN DAS VERGNÜGEN décrit une vie bernoise supposée en vacances et pourtant toujours en suractivité. Le noir et blanc analogique du film s'est imposé, tant pour troubler la temporalité des images que  comme un jeu graphique à fort contraste.

La bande qui l'accompagne, ICH BIN EIN BERNLINER, est un ensemble de sons d'ambiance captés in situ. Son montage est un accéléré surréaliste de cette période estivale (entre-autres sons  : piscines municipales, chants de supporters, fête du 1er août...), qui accompagnera le public de l'exposition pour une « immersion bernoise totale ». Lors de la performance musicale du vernissage, les sons concrets seront retravaillés en direct et électroniquement, pour un set expérimental et joyeusement iconoclaste.

«Homo Bernensis, si estival dans son bourg fédéral. L'été vient le tenter à la tétée entêtante du farniente, mais il résiste - tant son travail, nul autre que lui ne doit l’accomplir - cependant que les trams s'enchaînent, repoussent jusqu'au Zytglogge l'étranger ébahi à la nuque patiente. À la fin du jour, l'ombre dense guide le travailleur éprouvé jusqu'aux terrasses. Là, un Bärner Müntschi lui fait le gosier doux. Le samedi et le dimanche Homo Bernensis s'en ira dériver le long de l'Aar.»
poème hommage de Victor Savanyu

« [Dans les oeuvres de Victor Savanyu], le spectateur tombe du réel tout en restant dedans. L’artiste devient un géomètre particulier. »
Jean-Paul Gavard-Perret, LES BLOGS DE L'ART HELVÉTIQUE CONTEMPORAIN, 2015.
On connaît bien l'artiste pour ses peintures, qui donnent l'impression d'un troublant « arrêt sur image ». De ces instantanés, parfois proche de l'hyperréalisme, à la photographie, il n'y a qu'un pas...
ErstDieArbeitVictorSavanyu2.jpgErstDieArbeitVictorSavanyu3.jpgErstDieArbeitVictorSavanyu5.jpg